77230 Moussy le Vieux
77230 Juilly
77270 Villeparisis
 06 56 77 22 63
 
 
 
 
 
 

La légitime défense:

Dans la pratique des Arts Martiaux et de la Self-Défense, ainsi que dans votre vie quotidienne, vous pouvez être amenés, dans des situations précises d'agression contre les personnes, à utiliser la force. Cette possibilité d'action s'inscrit toujours dans un cadre juridique défini par les règles de LEGITIME DEFENSE.
 
La Loi (Extraits du code pénal) 
 
L'article 122-5
 
« N'est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d'elle-même ou d'autrui, sauf s'il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l'atteinte.
 
N'est pas pénalement responsable la personne qui, pour interrompre l'exécution d'un crime ou d'un délit contre un bien, accomplit un acte de défense, autre qu'un homicide volontaire, lorsque cet acte est strictement nécessaire au but poursuivi dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l'infraction.»                                  
 
 
L'article 122-6
 
« Est présumé avoir agi en état de légitime défense celui qui accomplit l'acte :
  1. Pour repousser, de nuit, l'entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité ; 
  2. Pour se défendre contre les auteurs de vols ou de pillages exécutés avec violence.
 
 
La légitime défense est autorisée par la loi sous certaines conditions :
 
Lorsqu'une personne subit une atteinte 
 
- Injustifiée : c'est-à-dire sans motif légitime et contraire au droit
- Actuelle : c'est-à-dire imminente et contraire au droit
- Réelle : c'est-à-dire que l'atteinte doit exister de manière certaine, une crainte subjective ne suffit pas.
 
Elle ou une autre personne peut accomplir un acte de défense 
 
- Nécessaire : il faut que la personne atteinte n'ait aucun moyen de se soustraire au danger.
- Simultané : immédiat par rapport à l'atteinte. On ne peut se défendre ni contre une attaque future ou éventuelle (peur), ni par une action tardive à une action déjà passée (vengeance).
- Proportionné : l'état de légitime défense ne confère pas au titulaire de ce droit la faculté d'infliger un mal illimité à l'agresseur. Les moyens de défense employés doivent être en rapport avec la gravité de l'atteinte.
 
 
 
 
 
 
 
 

aRT mARTIAL DE LA GOËLE

Mail: tkddelagoele@sfr.fr
T
él: 06 56 77 22 63